logobandeau2.jpg

L’Histoire en quelques traits :

Dès l’époque Gallo-romaine se dressait une puissante forteresse avec quatre corps de logis au sommet du Pic. Elle dominait alors le village situé à flanc de coteaux sur la rive droite de l’Assou.

Le catharisme

Au XIe siècle, le catharisme trouva à Lombers une terre d’élection. En 1165, les évêques du Midi tinrent un colloque au château de Lombers et condamnèrent l’hérésie cathare, sans réel résultat. C’est alors que Philippe Auguste, roi de France, dépêcha Simon de Montfort dans le Midi. En 1210, celui-ci anéantit les chevaliers hérétiques dans la plaine de Lombers.

Les guerres de religion

Les massacres liés au fait religieux continuèrent au XVIe siècle. De 1567 à 1596 une série de guerres opposa catholiques et protestants. La ville fût brûlée par le Duc de Vendôme en 1622 et le château démoli en 1633.

Après ces événements, Lombers poursuivra son histoire en tant que consulat, baronnie et devint même chef lieu de canton lors de la création des départements à la Révolution.
 

Chronologie de l'Histoire de Lombers (d'après Yann Roques)

Ier siècle av J.C: Soumission à Rome

 


 

Du Ier siècle au IIIème siècle ap J.C : Plusieurs habitations gallo-romaine sur la commune, des ateliers de tisserands...La principale voie de communication du Tarn allant d'Albi à Castres traverse Lombers.

 

III-IVème siècle : Evangélisation de l'albigeois par les premiers chrétiens notamment St Clair et St Amarand.

 

Vème siècle :Les Wisigoths occupent notre territoire.

 

Début du VIème siècle : Les Francs nous soumettent, ils prennent Albi, premières aristocratie locale connue
 

VII-VIII-IX-Xéme siècle : Sépulture à St Sernin, sûrement une occupation sur le pic de Lombers.

 

1032 : Première mention du château.

 

1045 : Première mention de la ville de Lombers.

 

1062 : Les chevaliers du château de Lombers fondent l'abbaye de la Salvetat.

  

1095 : Guillaume-Hugues d'Adhémar seigneur de Lombers part pour la première croisade. Son frère Aymar en est le chef spirituel.

 

1098 : Prise de Jérusalem, Guillaume-Hugues y participe.

 

1117 : Première mention de la cité fortifiée de Lombers. Robert de Capriol en est le capitaine.

 

1120-1130-1140 : Implantation du catharisme.

 

1156 : Première mention de Bernard de Boissezon en tant que seigneur du château de Lombers.


Mai 1165 : Concile de Lombers entre cathares et catholiques. De cet évènement on appellera les Cathares Albigeois.

 

Fin du XIIème siècle : Epoque des troubadours, Raimon de Miraval célèbre Azalaïs de Boissezon seigneuresse de Lombers.


Début du XIIIème siècle : Azalaïs reçoit la visite de Pierre d'Aragon roi d'Aragon.

 

1209 : Soumission à Simon de Montfort. Aussitôt rompue.

 

1210 :Soumission aux Croisés de Simon de Montfort. Lambert de Thuray devient seigneur du château.

 

1224 : Rebellion face aux Français, on rejoint Trencavel le Jeune

 

1247 : Soumission définitive aux français. A partir de cette époque, Lombers dépend du comté de Castres.

 

1272 : Philippe III le Hardi roi de France, passe une semaine au château de Lombers.

 

Fin du XIIIème siècle : Inquisition contre les Cathares, il y a encore des Cathares à Lombers.

 

1411-1438 : Jacques II de Bourbon, baron de Lombers, roi de Hongrie, de Sicile et de Jérusalem. Il coûta très cher aux Lombersois.

 

1550 : Le protestantisme fait son apparition à Lombers.
Mr de Sabatery en devient le premier ministre à Lombers. C’est sa femme qui posera la première pierre du temple protestant à Lombers.


De 1565 à 1595 : Le château et la ville de Lombers vont passer alternativement des mains des catholiques aux mains des protestants. Parfois la ville sera protestante et le château catholique ou inversement.

 

Mars 1576 : Lombers essaie pour la première fois d’attaquer Albi.


1577 : Sabatery, protestant, assassine le sergent de police Combes venu l’arrêter.

Le 1er janvier 1579 : Lombers attaque Albi. Après une bonne entame d’invasion, une trahison sauvera Albi.

 

1592 : Le nouveau châtelain du château de Lombers, Isaac de Gâches, va pour la première fois faire des réparations. Le château était épuisé par trente années de guerres.

 

1596 : La baronnie de Lombers est vendue à Anne de Lévy, femme du vicomte de Panat pour 33 000 livres.

 

De 1596 à 1617 : Le vicomte de Panat va ruiner l’Albigeois, et notamment Lombers. Son gouvernement coûtera 81 000 livres à la communauté. Soit presque trois fois le prix qu’a coûté la baronnie de Lombers qui était la plus importante de l’Albigeois, elle comptait plus de 24 consulats.

 

1617 : Louis de Lescure hérite de la ville et du château de Lombers. Il fait réparer le château qui est en ruine à plusieurs endroits.

 

1622 :

Le 24 juillet 1622 : Siège du duc de Vendôme avec son armée de   7 000 hommes devant Lombers.

Le 26 juillet 1622 : Il bat la brèche au canon.

Dans la nuit du 30 au 31 juillet : Les habitants de Lombers fuient, ils ne laissent que femmes et enfantes.

Le 31 juillet 1622 au matin : L’armée de Vendôme, voyant les portes de la ville ouverte croit à un stratagème mais ils s’aperçurent que la ville était abandonnée. Il fit mettre les femmes et les enfantes à l’abri puis livra la ville au pillage qui fut très fructueux. Puis vers 8h du matin il y mit le feu.

Août 1622 : la ville est privée de ses privilèges et de ses antiques droits.
Cent consulats sont taxés pour détruire la ville.
La destruction dura 11 jours du 3 au 14 août 1622. 6000 personnes ont travaillé à sa destruction.

 

1632 : Après maintes demandes Louis de Lescure gouverneur du château depuis 15 ans accepte de le faire détruire contre 20 000 livres de rente.

 

1er janvier 1633 : Début de la destruction du château.

 

14 juillet 1633 : Sa destruction est terminée, un conseiller du Roi vint établir le procés-verbal.

 

 Il ne reste plus de trace du château sur le «Pic» de Lombers, colline qui surplombe le village et où était implanté le château, qui arbore aujourd’hui une simple croix plantée.